Ma seconde séance avec Ptitdoudou

Samedi, c’était inauguration de mon nouvel atelier (ouiii),
et une séance complètement incroyable avec ptitdoudou (ouiiiiiii).

Résultat des courses : quelques problèmes techniques, une demi-heure de réglage lumières, une doudou qui tremblait de froid à la fin de deux heures de séance (promis promis, on va régler le problème du chauffage de cet atelier)…
…et les photos et vidéos du siècle !

Je crois que j’ai réussi à mettre en image certains de mes fantasmes les plus sombres.
C’est une sensation étrange, d’ailleurs.

Je ne sais pas encore quand et comment j’utiliserai ces images, mais ça sera fort…

Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Comments

  • Gabrielle Skanda  On 16 fév ’09 at 1:15

    eh beh ! J’en connais une qui doit avoir le sourire jusqu’aux oreilles !

  • ptitdoudou  On 16 fév ’09 at 1:17

    Que dire, à part un grand merci d’avoir partagé ce moment avec toi, malgré le froid, les souvenirs de cet atelier, cette chaise, tube, et tous ses instruments seront je pense pour très longtemps gravé dans ma mémoire.

    Des fantasmes aussi de mon coté ont été mis en scène, et effectivement une drôle de sensation en ressort. Une envie de pousser tous cela plus loin, de pousser aux limites du regardable/supportable, enfin je ne sais pas si tu comprendras ce que je veux dire, mais jusqu’où est-il possible d’aller ???

    J’espère qu’un jour tu me reproposeras des projets de la sorte car j’ai aimé, j’ai trippé, je n’ai pas de mot en fait pour décrire cela, que du positif, malgré les soucis technique et le froid à la fin.

    Merci pour la confiance que tu m’as donné, pour m’avoir proposé ce projet et pour la confiance que cela m’as donné en moi, enfin nous en parlerons de vive voix ou sur msn de ce point là, un peu plus tard quand je serais redescendue et que j’aurais eu la claque de retour.

    Je vais m’arrêter là , ce n’est pas un mail mais un commentaire que j’écris, je ne sais pas comment te remercier pour tout cela en tout les cas, c’est un beau cadeau que tu m’as fait en partageant tes fantasmes les plus sombres (enfin je le ressens comme tel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *