Vendredi soir au petit lieu poileboine

Leçon du mardiVendredi soir au plp.
Première de Leçon du Mardi.
A 23h, nous faisions rentrer les spectateurs qui attendaient devant la porte pendant que nous réglions les derniers détails.
Ils découvraient un lieu dans la pénombre, et pour ceux qui ne l’avaient pas encore vue, l’expo, déplacée pour l’occasion dans le bureau au fond de la pièce.
Une fois tout le monde entré, la porte se refermait, complétée par un pendrillon pour faire le noir.
La leçon pouvait commencer.

Samedi soir, 12h00. Les lumières se rallument.
Fin de la seconde et dernière représentation.

Je ne dévoilerai pas ici le déroulement de la performance elle-même, car s’il ressort quelque chose de ces deux jours de jeu, c’est la volonté de toute l’équipe de la rejouer !

Quoi qu’il en soit, je ressors de cette aventure avec un sacré bonheur.
Alors c’est vrai que j’ai pesté contre le manque de moyens, rêvé d’une vraie résidence dans un théâtre, les lendemains de répétition où, fini à 3h du mat’ ou pas tout devait être rangé et les murs repeints car le plp ouvrait au public…
Mais finalement, il faut aussi avouer que toutes ces contraintes nous ont forcé à être toujours inventifs, à trouver des solutions simples et efficaces à tous nos problèmes.
Alors ce que je retiendrai, au lendemain de cette aventure, c’est surtout la formidable énergie que tout le monde a jeté dans ce projet, et la confiance totale que nous ont accordée les comédiennes notamment, qui savaient que nous allions les pousser dans des zones peu habituelles de jeu… et qui ont accepté de s’y jeter à fond, sans retenue, même dans les moments les plus difficiles des répétitions.

Alors, Valéry, Nicolas, May-Lisa, Sylvia, Annliz… merci pour ces moments inoubliables !

 

[ à lire également : performance > leçon du mardi ]

Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *