La masturbation féminine, un tabou en 2006 ?

En 2006, j’ai commencé à recueillir des témoignages de femmes à propos de la masturbation, et à les prendre en photos pendant qu’elles se masturbaient. Si la masturbation est désormais considérées comme normale et saine, à l’époque c’était encore largement un tabou. La masturbation masculine était entendue, mais plutôt comme un sujet de blagues que comme un discours intime, et la masturbation féminine… était invisible.
Ou plutôt non : prendre en photo une femme qui se donne du plaisir, c’était déjà un thème prisé des photographes érotiques ou pornographiques. Mais lissé, esthétisé, mis en scène selon l’idée que s’en faisaient les hommes. Poses, pratiques, tout était « fake », simulé pour faire plaisir au regard masculin. Très loin de se qui se passe lorsqu’une femme se masturbe toute seule, pour son seul plaisir ?

J’ai commencé à interroger des femmes de tous âges, tous horizons, sur leur histoire, leur ressenti, comment elles vivent ce moment de plaisir qu’on se donne sans l’autre. Des fantasmes à l’excitation, des différences avec un rapport sexuel à deux à l’orgasme et aux façons de l’atteindre.

Avec celles qui l’acceptaient, j’ai réalisé des séances photo pour illustrer leur témoignage, sans pose ni guide de ma part : simplement pour rendre compte de ces moments intime… pas facile, évidemment, de se faire oublier dans ces moments, mais la confiance aidant, elles ont tenté d’oublier ma présence et de se laisser aller de leur façon habituelle.
J’ai tenté par des détails, la crispation d’un muscle, une respiration qui se bloque, de témoigner de la beauté simple de ces moments.

Pour ce projet, pas d’infographie, mais des photos Noir & Blanc, toutes simples, sans pudeur mais pourtant loin des clichés porno.
Avec cette juxtaposition de femmes, d’âges, de physiques, de pratiques très différentes, je voulais simplement montrer une sorte d’ « état des lieux » de ce que pouvait être le rapport intime à la masturbation féminine aujourd’hui. Ni une analyse ni une étude, juste des témoignages, des ambiances, des émotions.

Le livre
« Voyages intérieurs, regards sur la masturbation féminine »

En mars 2007, c’est un livre qui regroupe les photos et témoignages de 9 femmes qui voit le jour.
Par sa préface, Ovidie a apporté un regard plus synthétique, celui d’une femme engagée dans un combat féministe pro-sexe.

Voyages Intérieurs, regard sur la masturbation féminine
éditions Ragage – collection Marge / troisième édition
80 pages, 140 x 190 mm

Après trois rééditions,  le livre est désormais épuisé.

Témoignages avec photos

Témoignages sans photos

O. – 30 ans, pas fan de la masturbation…
Mes caresses intimes ne m’ont jamais permis d’éprouver une jouissance, encore moins un orgasme. Je me suis longtemps crue « anormale » ou du moins amputée de quelque chose. Aujourd’hui encore lorsque je lis les témoignages de femmes qui prennent énormément de plaisir avec cette pratique solitaire, je me sens profondément différente.

A. 39 ans, la masturbation, un jardin secret ?
La masturbation me conduit toujours à l’orgasme. Quand je commence à me caresser c’est pour obtenir cette jouissance, cette détente. Cela dépend vraiment de la situation. Quand c’est un acte spontané, le matin au réveil par exemple pour me faire du bien, cela peut durer plusieurs minutes, peut être 5 à 10 minutes suivant comment j’ai envie de ma caresser.
Je me caresse avec les doigts le plus souvent et parfois avec un vibromasseur. Quand ce sont les doigts, j’ai tendance à utiliser des mouvements circulaires sur le clitoris…

E., 25 ans, la découverte de la masturbation…
Mon rapport à la masturbation a changé en très peu de temps, de tabou s’est transformé en une pratique naturelle qui en devient presque un besoin. Cela me soulage m’aide à m’assumer, à avoir plus confiance en moi. Je me sens mieux avec moi-même, avec les autres, je me trouve plus coquine, plus ouverte. Pour moi c’est une nouvelle vie qui commence.

J., 24 ans – masturbation & tantra
La masturbation me permet de réaligner mon corps et de me débarrasser de tensions qui ne s’évacuent pas par le méditation ou le yoga.
Depuis quelques mois je travaille beaucoup sur mes hanches et me masturber me donne la possibilité de les ouvrir d’une façon très spéciale qui me permet, comme dit, de relâcher certaines tensions inaccessibles autrement.

F., 62 ans, libido et résistance
Qu’est-ce qu’une femme fait avec sa vie sexuelle quand elle se retrouve seule, ne renonçant pas ? Une femme qui résiste à l’idée de mourir, qui veux garder ce feu au centre du corps.


Participer au projet

Le projet ne s’est pas arrêté à la publication du livre : il y a encore tant à faire, à dire et à montrer sur ce sujet… l’appel reste ouvert : si ce projet vous intéresse, attire votre curiosité, vous semble « faire avancer » les choses, pourquoi ne pas y participer ? Contactez-moi et discutons-en !
(Il est possible de témoigner uniquement par écrit, ou encore que la séance photo soit réalisée de façon anonyme, en ne gardant que des images où le visage n’est pas reconnaissable, n’hésitez pas à me contacter pour en discuter).

Reportage sur la masturbation féminine (en attendant minuit, TPS Star)

Une présentation par Alain Héril

Le livre de Gaël L. est un livre de poésie, n’en doutons pas.
Il est une ode au mystère de la jouissance féminine. Le regard est posé avec une délicatesse, un respect et un amour de la femme et il est empreint d’une fascination qui est tout l’inverse du voyeurisme.
Dans ce livre, les femmes parlent de leur rapport à la masturbation et à la recherche du plaisir. Gaël laisse leurs mots venir encadrer ses photos et le dialogue des uns avec les autres, offre comme la possibilité d’une porte entrouverte sur la compréhension des tremblements, des cyclones et des remous intérieurs propres à l’amour de soi.
Et comme pour ce que j’appellerais ici : la véritable poésie, on sort de « Voyages intérieurs » troublé et bouleversé à la fois.

Alain Héril, psychanalyste & sexothérapeute
www.alainheril.com


Presque 15 ans après ce projet, j’ai décidé d’entreprendre des études de sexologie.
Pour le moment, vous pouvez retrouver quelques-uns de mes questionnements et mes fiches de lectures de livres sur mon blog sexo


Voyages intérieurs sur le blog :

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire